Rochecolombe

ROCHECOLOMBE (Ardèche – 07) … Sa cascade

Rochecolombe fait parti des petits villages ardéchois qu’il ne faut pas rater. En premier lieu, nous allons découvrir la cascade qui est tout proche.

 

 

Les quelques mètres séparant le village à la cascade sont très agréables à découvrir avec, entre autre, un petit passage sur un pont de bois.

 

 

Une meule issue d’un moulin se trouve actuellement dans la prairie à proximité. Elle est taillée dans une roche basaltique provenant du massif du Coiron, à quelques kilomètres au Nord. Sa technique de fabrication monolithe permet de penser qu’elle est assez ancienne (XVIIème ou XVIIIème siècle au moins). Son petit diamètre la rend tout à fait adaptée pour fonctionner avec une roue horizontale comme celle du premier moulin. Dans le moulin du XIXème siècle, les roues devaient avoir un diamètre supérieur, peut-être proche du double de celle-ci. Elle étaient alors construites de plusieurs blocs rocheux assemblés et cerclés de métal.

 

 

Ensuite, en poursuivant notre chemin, nous arrivons enfin à la cascade. Mais à notre grande surprise, celle-ci n’a pas d’eau (pourtant, on a cherché partout, même sous les gros rochers)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En cherchant bien, on a trouvé un peu d’eau, mais vraiment un peu.

 

Maintenant, ils nous restent plus qu’à faire demi-tour, pour aller voir ce village médiéval.

 

 

 

 

 

Mais ça, c’est une autre histoire.

 

Quelques liens utiles

- Rochecolombe

 

Une réflexion sur “ ROCHECOLOMBE (Ardèche – 07) … Sa cascade ”

  1. Quatre parkings, dont un agrémenté d’un superbe lampadaire ( ! ).
    On ne comprend pas très bien la raison d’être d’une telle débauche d’ aménagements
    Par ailleurs, la partie haute du village ancien est scandaleusement négligée.
    On aimerait par exemple emprunter l’étroit fossé situé juste au-dessous du donjon, mais une bétonneuse et différents matériaux de construction bouchent le passage ; à quelques mètres de là, c’est un empilement de chandelles et autre poutrelles qui accueillent le touriste….
    Plus bas, ce sont de tôles à demi-rouillées posées sur une toiture crevée…
    Et lorsqu’on emprunte le chemin qui s’écarte du village, on tombe sur un enclos à chevaux et une cabane couverte d’éverites qui pollue la vue pourtant magnifique du versant opposé.
    Hélas, trois fois hélas !
    Un site aussi beau ne mériterait-il pas un peu plus de prévenance, un peu moins de négligence ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Please copy the string 5fj1Jf to the field below: